Lisa Bluette    Illustrations & Contes

La Plume de Mireille

Cette histoire a été crée à la demande de Catherine Rodriguez, psychiatre pour enfants, sur le thème demandé; "Combattre une peur avec un objet magique" en intégrant également un accident et une guérison. Je l'ai écrite en vers car j'ai le sentiment que la poésie laisse d'avantage de liberté à l'imagination. Peinture à l'acrylique, au format Kamishibaï (A3) comme souhaité.

C’est le printemps,                                   
Le pommier est en fleur. Perchée sur l’une de ses branche,
Mireille La Corneille sait lire et se penche,
pour raconter son histoire à Thomas le Chat Roux,
qui se prélasse dans le pré, le gentil gros matou.

Depuis longtemps,
demeure cette étonnante amitié
qui chaque jour grandit au paisible verger,
le verger qui se trouve entre le bois où niche L’Oiseau
et Le village du Chat au bleu manteau.


Mais un soir d’orage,

alors que la Corneille s’envole pour rejoindre son arbre Le Hêtre Sage,
Le Chat s’en va vers les lumières de son village.
Et lorsque Thomas veut traverser la chaussée,
voilà que dans son automobile arrive le Curé !

Les phares éblouissent les yeux du chat effaré !  
Le Curé soudain l’aperçoit, mais il a beau freiner,
la route est ruisselante, les roues glissent et d’un coup cognent
Le Chat qui s’envole par-dessus la carriole.
 
Le félin était habile pourtant
mais né à l’époque des premières voitures,
il n’avait jamais vu cet engin surprenant
qui roule sans cheval et à toute allure.


Après la nuit et l’orage,

Mireille revint auprès du pommier, comme à son habitude,
mais à leur rendez-vous Thomas n’est pas venu.
Le temps passe et son coeur s’emplit d’inquiétude,
car chaque jour elle revient et son ami semble avoir disparu.

Triste, elle se questionne, sur sa branche ou dans les nuages...

Lui est-il arrivé quelque chose de grave ? Va-t-elle le revoir ?
Ne voudrait-il plus de leur amitié chat roux corneille noire ?
Elle vole au-dessus du village et cherche partout aux alentours,
elle pleure et ses larmes font croire aux premières gouttes d’une pluie qui accourt...

L’été s’en va et La Corneille perd espoir, elle ne reviendra plus dans les parages.


Mais voyons ce qui est arrivé au pauvre matou après l’accident...

Le Curé est sorti de sa voiture pour se hâter auprès du chat, plein de remords,
puis a remarqué que Thomas respirait encore !
Ils s’en sont allés dans la nuit, pour se rendre chez La Soeur Lise-Marie.
Elle prendra grand soin de lui, le temps de retrouver sa famille
et Mireille...

Lise-Marie a examiné le chat, il a une patte blessée, elle lui a fait un pansement.
Il devra se reposer quelques mois, puis sera remis de ce bouleversement.
Chez Lise-Marie il y a un feu dans l’âtre et suspendues à un fil pour sécher,
des herbes aromatiques ou médicinales. Aussi une petite fenêtre où le chat voit passer
le soleil...


C’est l’automne, Thomas est à nouveau sur pied,
comme avant il peut courir et grimper !
Il a retrouvé son village, sa grange et ceux qui lui donnent les restes de leurs repas.
Mais que fait Mireille ? Chaque jour il retourne au verger mais elle n’y est pas.

Thomas sait où vit son amie Oiseau, elle niche sur un grand arbre, Le Hêtre Rouge.
Celui-ci se trouve au milieu du bois vert.
Mais Le chat n’a jamais osé y entrer, il en a une peur bleue !
La forêt est pleine de bêtes sauvages et à l’intérieur il semble y faire tout noir !

La Lisière lui parait impénétrable, comme une muraille de gardiens hantés
qui abriterait un monde mystérieux et plein de danger.


Malgré sa crainte, chaque jour, Le Chat se rapproche un peu plus de la forêt...

Et un matin, se promenant à son orée,
il aperçoit soudain une plume noire au scintillement doré !
La plume est celle de Mireille, Le Chat en est certain !
Il la saisit et soudain se souvient...

Comme si son amie était à nouveau auprès de lui, il entend ses histoires...
Elle racontait la sylve qu’elle aime tant, peuplée par les arbres, les faunes et les fées...
Le Chat est alors pris d’un grand sentiment de courage et d’espoir !
Il veut passer à travers sa peur et tenter de retrouver cette amitié.


Le Chat entre dans la forêt,

il se sent comme une panthère
Il avance doucement sur ses pattes de velours et reste sur ses gardes
mais malgré sa discrétion il sent qu’on le regarde...
Il tient précieusement sa plume magique et accélère,  
entre les ronces et autres buissons de la lisière.
Mais une fois passé cette épineuse barrière,
voilà que la forêt s’ouvre, il y a de l’espace et de la lumière
douce et orangée, le voici maintenant dans un sublime univers.

Une fois à l’intérieur, la forêt n’est plus obscure, la lumière y est dorée,
dorée... comme les reflets de la plume enchantée.

Le malin renard qui depuis longtemps le guette, deviendra peut-être un nouvel ami ?
Les moineaux s’envolent quand le chat passe, il pourrait les attraper entre ses griffes !  


Thomas s’enfonce dans les bois,

les arbres deviennent de plus en plus grands.
Il monte sur une vaste colline et marche encore longtemps,

enfin il arrive au sommet. Là se dresse un immense hêtre aux feuilles pourpres.

Soudain un croassement lui fait relever le museau,
mais oui c’est bien Mireille qui l’aperçoit de tout là-haut !
La Corneille n’en croit pas ses yeux, depuis son nid elle l’appelle,
elle a si chaud au coeur de voir que son ami s’est aventuré jusqu’à elle.


Thomas a grimpé sur l’arbre centenaire pour rejoindre son amie.
Si heureux de se retrouver, ils purent enfin se raconter leurs péripéties.

Par la suite les deux se retrouveront parfois auprès du pommier, dans le verger du village,
mais auront aussi trouvé une nouvelle passion en plus de la lecture: Partir à l’aventure !
Au travers de la forêt, suivre les rivières et rencontrer de nouveaux paysages.
Ainsi Thomas fera la rencontre de toutes sortes d’animaux sauvages.

Et souvent, en fin de journée, installés sur les hautes branches du grand Hêtre Rouge,

nous pourrons apercevoir deux amis, un Chat et une Corneille
là pour admirer ensemble les plus beaux couchers de soleil !                          



Fin

plume-mireille2.png